Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Profil des pervers narcissiques : quand la violence devient-elle psychologique ?

Profil des pervers narcissiques : quand la violence devient-elle psychologique ?

Le 10 avril 2017
Profil des pervers narcissiques : quand la violence devient-elle psychologique ?

Vous pensiez vivre une belle histoire d'amour, le prince charmant s'était enfin présenté à vous, il était gentil amoureux valorisant plein d'attentions. Mais rien se s'est passé comme vous l'aviez prévu : entre mensonges, dévalorisation, égocentrisme et agressions, il vous a lentement positionné comme une parfaite victime face à une personne dépourvue d'amour et d'empathie, vous isolant au fur et au mesure du monde des vivants pour pouvoir vous manipuler à sa guise, faisant de votre vie un cauchemar. Tout ceci porte un nom : le pervers narcissique.

Ces personnalités toxiques, que l'on trouve plus souvent chez les hommes, peuvent sévir dans la vie professionnelle, sentimentale ou familiale. Les victimes n'ont pas immédiatement conscience de l'emprise que le pervers narcissique peut avoir sur elles, elles se sentent souvent fautives de la situation, présentent des troubles psychosomatiques ou dépressifs ; elles sont bien souvent épuisées et affaiblies moralement.

Il est malheureusement encore difficile d'être reconnu en tant que victime de violences psychologiques car il est très difficile d'en apporter les preuves, même si cela est puni aujourd'hui par la loi (article 222-14-3 du code pénal).

Voici quelques statistiques :  https://www.insee.fr/fr/statistiques/2019028

Que faire lorsqu'on est victime de violences psychologiques ?

Commencez par en parler à votre entourage, ne restez plus seule face à cette situation. Vous pouvez vous rendre chez votre médecin de famille qui pourra vous conseiller un professionnel de santé, psychiatre ou psychologue, qui vous aidera à affronter cette situation et à comprendre la raison pour laquelle vous vous êtes engagés avec ce type de personne, ce qui est bien évidemment totalement inconscient.

Si vous souhaitez porter plainte, adressez vous à un avocat, mais il vous faudra fournir des preuves du préjudice. Il est conseillé de conserver tous les échanges avec son bourreau, et de ne pas hésiter à faire témoigner son entourage. C'est à cette seule condition que vous pourrez porter plainte car si vous n'êtes pas suffisamment prise au sérieux, vous vous sentirez de nouveau responsable, ce qui risque de vous être insupportable:vous avez besoin d'être reconnu en tant que victime.